Si vous n'avez pas envie de tout lire, ou si vous avez déjà lu ... le détail concret des propositions cette année !

Yoga et Santé ...

Quatre ans après la fin de mon diplôme à l'IDYT (Institut De Yoga Thérapie, www.idyt.com), il est temps de mettre à jour cette page ! Ce qui me pousse ? Ma formation en cours avec Babacar Khane (www.iiy-yogikhane.ch), qui a lui aussi une pratique orientée vers le mieux être en général et le thérapeutique en particulier.

 

Je me trouve à nouveau impliquée dans un domaine qui me tient à cœur depuis presque toujours : la santé. Et qui va avec un autre domaine qui me tient particulièrement à cœur : le développement de la responsabilisation et l'autonomie !

 

Je décide alors de trouver le moyen de mettre de tels ateliers dans mon planning de cours.

 

A suivre donc sur cette page : les bénéfices du yoga sur la santé, le caractère holistique de l'approche, l'importance de notre besoin de comprendre comment notre corps et le yoga "fonctionnent", la possibilité de nous prendre en charge, la nécessité de persévérance et enfin une santé au service du Yoga !

 

Les bénéfices du yoga sur la santé

Les études sont de plus en plus nombreuses qui montrent les bénéfices d'une pratique de yoga sur la santé. Je détaillerai cela prochainement, mais il est courant en ce moment de lire des articles dans ce sens.

 

Et effectivement, mon expérience me montre des bénéfices importants, voire des résultats importants, dans les domaines aussi bien physique que psychologique et émotionnel, ou mental :

 

o Problèmes ostéo-articulaires : maux de dos, de genoux, sciatiques, arthrose, etc.
o Problèmes circulatoires
o Problèmes digestifs : constipation par exemple
o Problèmes respiratoires : asthme, bronchites chroniques, essoufflement
o Anxiété, stress, attaques de panique, tics et tocs, sommeil
Maladie grave : cancer ou autre
o Manque de confiance en soi, états dépressifs
o Mémoire, Concentration
o Vieillissement
o Fatigue
o Addictions
o Etc.

 

De plus, lorsque l'on a un problème de santé non solvable, cette pratique peut être l'occasion d'en diminuer les inconvénients. Je repense à une élève qui nous a aujourd'hui quittés, mais qui ne tarissait pas d'éloge sur ce que le yoga lui apportait tout au long de sa maladie. Ou encore à un mémoire auquel j'ai assisté récemment, d'une personne en train de perdre la vue et que le yoga a aidée aussi bien sur le plan physique (ne pas perdre d'autres fonctions physiques juste à cause de la perte de la vue), qu'émotionnel (gestion du stress lié à cette épée de Damoclès) et social (lutte contre la tentation de repli et l'isolement). Le yoga peut réellement aider à affronter les difficultés.

 

Rappelons la définition de la santé par l'OMS : "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité".

 

 

Une approche holistique

Même si nous sommes composés de différents systèmes (musculaire, neurologique, immunitaire, digestif, etc.), il existe des liens entre chaque, et nous pouvons finalement nous considérer comme une seule et unique entité.

 

De nombreux aspects (physique, psychologique, mental, émotionnel, social) sont souvent présents dans un problème, comme cause ou comme conséquence. A titre d'exemple, une étude a montré que des couples s'étant disputés succombaient plus au virus du rhume que ceux qui ne s'étaient pas disputés ! Et on sait bien que la douleur nous met de mauvaise humeur.

 

La pratique du yoga permet d'aborder ces différentes systèmes. Car c'est bien la force du yoga que d'aborder l'homme dans sa globalité, entre autres grâce au filtre de la conscience.

 

Le yoga agit à différents niveaux à la fois :

 

o Au niveau mécanique ou physiologique : articulations, système digestif, immunité, système nerveux, cerveau, etc.
o Au niveau psychologique : approche du problème, acceptation, repos
o Au niveau émotionnel : anxiété, stress, appréhension
o Au niveau mental : conscience et gestion des pensées
o Au delà : si affinités ! Sens de sa vie par exemple

 

Le besoin de comprendre

Une des caractéristiques de notre société occidentale est le besoin de comprendre. Puisque c'est comme ça (l'approche est bien différente côté oriental où l'on est plus capable d'accepter, simplement), on peut y répondre un peu, tout en essayant de ne pas trop alimenter le mental quand même ! En tous cas, j'ai pu observer que le fait de comprendre certains mécanismes en yoga les rend plus efficaces.

 

Je propose donc à travers la Yogathérapie de comprendre dans les grandes lignes les mécanismes de nos problèmes, ainsi que la façon dont notre pratique peut agir dessus.

 

On pourrait reformuler et parler de la Yogathérapie comme des "applications du yoga à la santé, pour comprendre pourquoi et comment le yoga "marche"".

 

La possibilité de prendre en charge la part qui nous incombe

On arrive là à un aspect très important.

 

On ne pense souvent pas que l'on a une possibilité d'agir nous mêmes sur un problème. Quand il nous arrive quelque chose (mal de dos, fatigue, stress), la première réaction est une non-réaction : on laisse faire, on attend, on subit. Puis si cela persiste et devient vraiment trop gênant, la deuxième réaction est d'aller voir le médecin. La troisième de prendre un traitement.

 

Je ne conteste bien sûr pas le fait de se tourner vers la médecine, je ne fais pas partie des personnes qui la rejettent, mais je voudrais souligner qu'une autre attitude peut être menée en parallèle. Justement parce que nous sommes un tout.

 

1- En améliorant notre "terrain", en cherchant un meilleur bien-être général, nous aidons notre corps à mieux fonctionner et à mieux mobiliser ses propres ressources. Pour ne pas tomber malade, pour mieux guérir, ou pour mieux supporter des traitements lourds et invasifs.

 

Une meilleure respiration, une plus grande flexibilité du corps, une meilleure digestion, un meilleur sommeil, une meilleure alimentation, une meilleure gestion du stress, des émotions, des pensées, de nos priorités, etc.. Que de choses à faire pour limiter les impacts négatifs et augmenter les impacts positifs !

 

Tout cela concerne nos différents "systèmes", notre vie au jour le jour, notre éducation, notre histoire. Qui d'autre que nous peut connaitre et intégrer toutes ces données ? Qui d'autre que nous peut faire ce travail de synthèse ?

 

2- En agissant précisément sur la zone concernée, en adressant le problème quotidiennement, nous favorisons la guérison ou l'amélioration. Travail autour d'articulations en souffrance, d'une douleur sciatique, du système digestif, de la respiration... Là aussi, on peut mobiliser les ressources du corps, éventuellement en parallèle d'un traitement médical.

 

Une douleur au genou ou au dos peut être réduite, la constipation peut être améliorée, une personne souffrant d'asthme et d'une diminution importante de sa capacité respiratoire peut rééduquer son souffle etc..

 

C'est en agissant au quotidien, au cours de nos journées, que c'est le plus efficace. Et là aussi, qui d'autre que nous peut faire cela ?

 

3- Enfin, la médecine n'a parfois pas de solution à nos problèmes, soit parce qu'ils sont insolubles, soit parce que ce ne sont que symptômes sans maladie. Là aussi nous pouvons agir.

 

Un exemple : des douleurs de dos chroniques. Après avoir fait des radios qui ne montrent aucune lésion, on me dit qu'il n'y a rien, ni rien à faire. Juste prendre des antidouleurs ou anti-inflammatoires quand la douleur est trop grande. Quand je demande ce que je peux faire pour éviter une dégradation avec le temps, on me répond "rien" ! De retour chez moi, et cela est confirmé plus tard par mon médecin généraliste, je remarque une légère déviation de l'axe vertébral. Je vais pouvoir travailler à la correction de ma posture pour réduire l'inévitable déséquilibre musculaire qui en découle, les douleurs, et je l'espère éviter une dégradation.

 

Nous ne sommes pas une machine que l'on apporte à réparer à une tierce personne. Nous avons la possibilité d'entretenir nous mêmes cette machine, pour en limiter les dysfonctionnements. Mais nous avons aussi la possibilité d'améliorer sa façon de fonctionner. Une machine indépendante et intelligente quoi ... Alors profitons-en !

 

De même, la vie avec un cancer ou une maladie auto-immune peut aussi être améliorée.

 

DONC il est dans nos possibilités d'améliorer notre "terrain", de prendre certains soucis à la racine et d'en limiter ou d'en empêcher l'évolution et/ou les inconvénients.

 

On pourrait alors définir la Yogathérapie comme ceci : l'utilisation du yoga comme moyen de prendre en charge la part qui nous revient, la part de ce que l'on peut faire, pour être plus en forme.

 

La nécessité de régularité et de persévérance

Par contre, effectivement, c'est difficile. Cela demande volonté, régularité, discipline. Et cela suppose de se prendre en charge, de se responsabiliser, ce qui n'est pas toujours notre souhait.

 

C'est en étant accompagné d'abord, puis en appréciant les améliorations, que l'on arrive à cette hygiène de vie qui nous est nécessaire. Parfois juste 5 minutes d'exercice spécifique, 2 à 3 fois par jour, suffisent. On n'est pas très loin du lavage des dents bi-quotidien pourtant rentré dans la norme !!!

 

Et la santé devient au service du yoga !

En allant mieux et en se libérant de certaines souffrances, en étant acteur de notre vie et en en tirant satisfaction, de nombreuses portes s'ouvrent qui nous permettent de continuer à avancer et de mieux nous "réaliser", ce qui est le but du yoga à l'origine - et on peut y mettre ce qu'on veut selon nos convictions, qui évoluent parfois d'ailleurs.

 

La santé me parait la première brique à poser. Nous vivons à travers notre corps, c'est par lui que nous voyons, sentons, expérimentons, apprécions cette vie. C'est aussi lui qui nous informe, nous indique ce qui ne va pas. C'est un véritable baromètre permanent.

 

En prenant soin de notre santé, cela nous permet de mieux vivre le quotidien, et les rapports aux autres.

 

Un corps, une tête et un cœur avec lesquels on est bien nous permettent de mieux appréhender et apprécier le reste, les autres, et le monde qui nous entoure.

 

Les ateliers de Yogathérapie

Ces ateliers ont vu les jour la 1ère fois en 2011 de manière ponctuelle.

 

En 2015-2016 et 2016-2017, ils ont été intégrés tout au long de l'année, à la place des cours classiques plusieurs semaines dans l'année.

 

En 2017-2018, c'est à voir, car je vais consacrer deux jours par semaine à la Yogathérapie, soit sous forme de consultations individuelles, soit dans des structures extérieures, soit encore en proposant des ateliers sur des thèmes demandés.

 

Tous les détails dans la rubrique Stages et Ateliers :

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
A Chacun son Yoga - 2016